Semaine europeenne d’information sur l’endometriose

Campagne de sensibilisation

Le 6 mars 2017 démarre une semaine de sensibilisation spécialement dédiée à la maladie de l’endométriose, maladie gynécologique touchant 10% des françaises. Si celle-ci a longtemps été ignorée ou niée, de nombreuses femmes se mobilisent et sortent du silence pour parler de cette maladie tabou et témoigner de leur souffrance. En effet, si une femme sur dix en est atteinte en France, la maladie ne fait pas parler d’elle, ni dans les médias, ni par les autorités sanitaires. En d’autres termes, elle n’est pas prise au sérieux.

A l’occasion de cette semaine européenne de sensibilisation, une première, sera signée une convention de partenariat entre l’association Info Endométriose et le Ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes. La Ministre Laurence Rossignol affirme ainsi qu’il faut opérer « un réel changement de mentalités sur cette maladie encore trop méconnue du grand public. »

De reels symptomes mais pas pris au serieux

Une maladie qui se traduit notamment par d’intenses douleurs pendant les règles ou lors des rapports sexuels et qui peut mener dans 30 à 50% des cas à une infertilité.

Le fondateur du centre de l’endométriose de l’hôpital St Joseph à Paris, le docteur Erick Petit a également ajouté que durant des décennies, « beaucoup de médecins ont dit aux femmes que c’était normal d’avoir mal pendant leurs règles et que les douleurs intenses étaient davantage un fait psychique qu’organique. »

Dans un peu moins d’un tiers (30%) des cas, la maladie a une forme sérieuse et les femmes qui en sont atteintes ont en moyenne 33 jours d’arrêt de travail par an.

La force des malades

Face à une telle ignorance, nombreuses sont les femmes atteintes (ou non) d’endométriose qui ont su se faire entendre notamment au travers du web (blogs, forums, réseaux sociaux), afin de faire comprendre au grand public ce qu’est l’endométriose et comment elle peut transformer la vie quotidienne en véritable cauchemar.

La maladie et ses traitements

L’endomètre est la paroi qui tapisse l’utérus. Les femmes atteintes d’endométriose voient leurs organes endommagés à cause de la sortie de l’endomètre ; des lésions qui peuvent être provoquées par exemple sur les ovaires, l’intestin grêle, le vagin ou la paroi abdominale. A chaque cycle menstruel, les lésions prolifèrent, saignent et laissent des cicatrices fibreuses.

Comment soigner l’endométriose ? Il existe un traitement hormonal pour bloquer les règles. La maladie guérit d’elle-même à la ménopause, puisqu’il n’y a plus de règles. Mais dans certain cas, la chirurgie est nécessaire pour retirer les lésions.

D'autres semaines et journées de sensibilisation existent bien-sûr, pensons notamment à la journée contre le cancer des enfants, qui a lieu chaque année en février.