Journee mondiale de la sante

Ce 7 avril 2017, c’est la journée mondiale de la santé. L’occasion pour le docteur Hattinguais de revenir sur cette journée et d’aborder le thème majeur pour cette édition 2017, à savoir, la dépression.

Une journee de sensibilisation a la sante

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une journée de sensibilisation à la santé de façon globale. Le terme « santé » englobe de très nombreuses réalités et concerne des maladies aussi bien physiques que mentales (cancers, sida, dépression…). Cette journée mondiale célébrée le 7 avril de chaque année marque l’anniversaire de la création de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Parmi les termes abordés les années précédentes, citons par exemple les investissements en matière de santé, les effets du réchauffement climatique, l’urbanisation, le vieillissement, la sécurité alimentaire, le diabète ou, cette année, la dépression. Manuel Hattinguais vous propose d’en savoir plus sur cette édition.

La depression : parlons-en !

 

Tel est donc le thème de cette année pour la journée mondiale de la santé 2017. L’une des premières choses à rappeler, c’est que, contrairement à d’autres maladies bien localisées, la dépression affecte des individus de tous âges, de tous modes de vie, dans tous les pays. On estime ainsi actuellement que 300 millions de personnes souffrent de dépression à travers le monde, et que cette maladie augmente fortement avec une progression de 18% en 10 ans (2005-2015). Celle-ci se caractérise par des symptômes mentaux bien distincts : tristesse, difficultés de concentration, perte d’intérêt, perte d’appétit, insomnies, chute de la libido, fatigue excessive…dans le pire des cas cette maladie peut être mortelle car elle peut mener au suicide. C’est d’ailleurs la deuxième cause de mortalité des 15-29 ans. Heureusement, la dépression peut être traitée. La première chose à faire est d’en parler. Il existe par ailleurs des traitements à adapter en fonction du type et de la cause de la dépression, même si celle-ci peut parfois être difficilement explicable. C’est pourquoi une psychothérapie en complément d’un traitement médicamenteux est plus que vivement conseillée.

Actions de l’OMS

L’OMS effectue actuellement un programme d’action « Combler les lacunes en santé mentale » ayant pour objectif d’aider les pays du monde entier à favoriser les services destinés aux individus atteints de troubles mentaux, neurologiques ou liés à l’utilisation de substances.